Tu pourrais coucher à droite?

Récemment, une amie me racontait un drame (apparemment) cocasse qui lui était arrivé: elle rencontre un joli type à une soirée et passe la nuit avec lui, chez elle. Le lendemain matin, pendant le café, l’inconnu, d’un air absolument tragique et le regard fuyant lui annonce: “Ecoute, maintenant que j’ai vu ton appartement et que tu m’as un peu raconté ta vie, je crois qu’il faut que je te dise (panique de mon amie, persuadée que le type va lui annoncer qu’il a une horrible MST ou qu’il est son frère jumeau dont elle ignorait l’existence): je suis de droite”.

L’amie me raconta ça le jour même avec fureur. Elle se sentait trahie, comme si elle avait pactisé avec l’ennemi, trahi son camp, offert son corps à un officier SS. Bon, l’amie en question est une jeune femme pleine de ferveur et d’un tempérament passionné. Certains trouveraient sa réaction disproportionnée. Je vous le dis tout net: pas moi.

Depuis, j’ai lancé cette formidable interrogation à moultes personnes: Et toi, tu pourrais coucher avec quelqu’un de droite? Comme en général, je demande ça entre un mojito et une tartine de tarama, les gens prennent ça pour une plaisanterie: il n’en est rien.

En vrai, je n’ai pas le courage de me lancer dans un simpliste pamphlet gaucho et bien sûr, voyons, que je ne mets pas TOUS les gens qui votent à droite dans le même panier sans différenciation: je sais bien qu’entre un partisan de de Villepin et un Strauss-Khanien il y a un monde de valeurs vaste comme un pot de rillettes Bordeaux-Chesnel…

Élargissons donc directement la question: pourriez-vous coucher avec quelqu’un ayant des valeurs différentes des vôtres? Des valeurs différentes et fondamentales, je veux dire.  Oui, hein, pas des différences légères et rigolotes de celles qui font répondre que “les opposés s’attirent” ou qu’on forme un couple parfaitement complémentaire, “parce que lui il est calme et que moi je suis tout le temps à 100 à l’heure, que lui il adore les films de Bergman et moi ceux de Bruce Lee, lui la montagne et moi la mer, lui l’aventure et moi j’ai peur des moucherons, hi hi hi!”

Non, des différences dans les valeurs qui structurent notre rapport au monde et guident notre vie. Genre comment doit-on se comporter avec son prochain? Quelles valeurs transmettre à nos enfants? Pourrais-je envisager un avenir avec quelqu’un qui ne serait pas révulsé par l’expulsion de réfugiés afghans de 15 ans? Genre peut-on vivre un couple harmonieux avec un passionné du tuning si on est une faucheuse d’OGM? (Il est vrai que dans cet exemple, hobby et convictions se mélangent). Et si le passionné de tuning vote à gauche? Et s’il ne fait pas du tuning “classique” mais du tuning Db, est-ce que ça peut coller entre nous?

Ah? Il y en a apparemment qui ne savent pas ce qu’est le tuning Db? Oh, mes pauvres agneaux, je ne peux vous laisser dans cette misère intellectuelle. Digressons donc un instant. Alors, pour ceux qui ont loupé des épisodes de Confessions Intimes: le tuning Db est un Art sonore (contrairement au tuning “classique” qui est un art plastique) à haute dimension performative. Ici pas question de peindre des flammes orange et turquoise ou de monter un pot d’échappement kaléidoscopique sur une malheureuse Twingo: on est moins superficiels que ça. Db signifie “décibel”: il s’agit ici de pimper son ride avec le maximum de matos sonore possible. De s’enfermer dans sa vieille C3 pourrave. D’y balancer de la machina ou metal (ou toute zik virile et riche en basses). Et de monter le volume au maximum. Mais vraiment: AU MAXIMUM. Si tu sors de ta voiture ou si tu meurs, tu as perdu. Voilà.

Un Art je vous dis, avec ses orfèvres, ses chefs de file, ses esthètes et, bien sûr, ses détracteurs. Des concours sont organisés régulièrement dans le quart nord du pays. Vous trouverez facilement les vrais artistes, ceux qui montent à 145 ou 150 décibels: laissez-vous guider à l’oreille.

Pour que vous réalisiez bien de quoi il s’agit, je vous signale que le bruit d’un marteau-piqueur c’est 100 Db, une sirène de pompier 120 et que 130 Db c’est ce qu’on appelle simplement “le seuil de la douleur”?

Des vrais performeurs je vous dis.

Si vous avez 1/4 d’heure, regardez donc ça, je vous jure que c’est fascinant. (surtout quand le père emmène ses enfants au concours). Sinon prenez juste 1’30 et laissez vos oreilles voyager…

Vous êtes à présent consternés par vos concitoyens?

Rassurez-vous, les japonais sont toujours plus bizarres que nous:

Mince! Comment un article sur le sexe et la politique peut-il avoir dévié sur un concours de décibels..? Je ne vois vraiment aucun lien…

Revenons tout de même à nos moutons.

Nous disons donc: pourrais-je faire l’amour avec ce trader de la Société Géniale aux adorables fossettes sous mon intégrale de Camus/Sartre/Aragon/Mélenchon? Voilà la question. Et franchement pour le coup, Google ne m’est pas d’une grande aide. Les francophones sont (apparemment) plus intéressés par l’inceste et la promotion-canapé que par la défense de leurs idéaux…

Donc, je tenterai de répondre d’après mon enquête sur le terrain.

Attention, lundi investigation:

1. Ca dépend de votre niveau de conviction politique. Beaucoup de mes amis m’ont répondu qu’ils s’en foutaient. Ce sont en général ceux qui votent à gauche mais, selon leur dire “ne connaissent rien à la politique” (comprenez: ils ne regardent pas les infos et pensent que la politique ne les concernent pas)(les inconscients).

Un ajouta que déjà c’était pas si facile de trouver une nana sympa, correcte et consentante alors si en plus il fallait vérifier pour qui elle votait, merci!

Variante: “Je galère assez dans la drague, si en plus je me lance dans des sujets sur lesquels je connais rien, je me tire une balle dans le pied”.

Conclusion 1: si on galère en amour, mieux vaut ne pas être trop regardant. (évidemment, je ne suis pas d’accord. Mais je fais fi de mes opinions pour cette enquête journalistique)

2. Un m’a répondu que non, ça ne le dérangeait pas, parce que le Q c’était avant tout une histoire de Q. Mieux même: au moment où je lui ai posé la question, il entretenait justement une relation occasionnelle (un plan Q, pour appeler un chat un chat) avec une fille de droite. “Oh noooon! c’est pas vraiiiiii!” s’exclamèrent les potes gauchistes qui buvaient des bières bio alentour. “Bah qu’est-ce que ça peut faire? C’est juste de la baise, je compte pas faire des enfants avec elle.” “Oui mais vous parlez quand même parfois, non? Après la baise, vous ne vous adressez pas la parole? vous n’échangez pas des points de vue? Et là, ce ne te dérange pas que ses valeurs soient… de droite?”

Réponse à laquelle il n’y a rien à répondre “De toute façon, elle est globalement assez idiote, donc les discussions ne volent pas hauts”.

Conclusion 2: si on est très politisé et de gauche, on peut avoir un plan Q avec un être de droite mais à condition qu’il soit con.

3. Dans une fête l’autre soir, un ingénieur-à-lunettes socialiste m’a affirmé “Toi je suis sûr que tu pourrais faire comme Sara Forestier dans Le nom des gens”.

Donc je suis allé voir le film. Comédie vraiment pas bête et soulevant plus de questions qu’on ne pourrait croire (sur l’héritage, les origines, l’affranchissement à sa famille…) et surtout donnant une réponse nette à ma question du moment: le personnage de Sara Forestier, jeune fille “engagée” comme on dit, c’est-à-dire exaspérée contre la politique actuelle et décidée à agir et à ouvrir sa gueule comme elle l’entend, couche avec des types de droite pour les convertir. Jeune trésorier de l’UMP, employé du MEDEF, attaché parlementaire UDF… des professions sexy quoi. Et globalement avec tous ceux qu’elle considère comme des “fachos”, y compris un clone du délicieux Tariq Ramadan. Comme elle est belle, folle et convaincante (et que c’est un film), elle réussit à tous les coups et change capitalistes, communautaristes et amis-facebook-d’Hortefeux en éleveurs de chèvres et joueurs de djembés à cheveux sales.

Of course, c’est un comédie, le trait est grossi. Non, le sexe ne fait pas changer de bord. Il faut au moins le mariage pour ça (cf M. Kossiusko Moriset, jadis maire PS aujourd’hui député UMP). Et une grosse dose de pression diplomatique et de petits fours Hédiard. Admirons pour l’occasion le bel exemple de Mme Carla:

“Je n’ai jamais voté pour la gauche en France, et je vais vous dire, ce n’est pas maintenant que je vais m’y mettre. Je ne me sens plus vraiment de gauche“ (…) “Certains faits, certains commentaires, notamment à la suite de l’affaire Polanski-Mitterrand” l’ont définitivement vaccinée. “J’ai entendu des responsables socialistes dire la même chose que ceux du Front national. Ça m’a vraiment choquée”

(Ah, ces socialistes! Tous des fascistes pédophiles, ou pédophiles-friendly! Tu as bien raison Carla, il n’y a qu’à l’UMP qu’on respecte la loi)

Pour compléter cette étude incomplète qui est la mienne, lisez donc ce bon article offert par Rue89. Je vous le conseille: ils disent en gros la même chose que moi, mais mieux (quoiqu’ils omettent de parler tuning).

Et enfin, la question SEXO que tout le monde se pose sans oser la poser:

Est-ce que le sexe entre droitiers diffère du sexe entre gauchistes?

Une fille m’a assuré que oui. Récemment, elle avait un amant de droite. Elle m’a assuré que toutes les valeurs de l’UMP se retrouvaient dans le coït. Efficacité, productivité, droit au but et pas mal d’égoïsme. (“Je me suis battu pour prendre mon pied, je le mérite, pourquoi devrais-je me partager mon orgasme avec les pauvres et les flemmards?”)

En vrai, bien que j’adore l’idée, je ne crois pas à ce raisonnement facile. Les abstentionnistes n’ont pas fait voeu de chasteté, donc je ne crois pas que les jospinistes soient meilleurs en préliminaire, que les communistes partousent plus que la moyenne, ni que le point commun des partisans de Royal soient d’être éjaculateurs précoces. En revanche, je suis persuadée que Copé a un miroir au plafond de sa chambre pour regarder son gros ego en action.

Je sais: la qualité de mes illustrations laisse sans voix

 

Publicités

6 réflexions sur “Tu pourrais coucher à droite?

  1. Nan mais quand même, juste pour un plan Q, et même avec quelqu’un de très intelligent avec qui on parle, ça vaut le coup non ?
    C’est après, si y’a l’amour et tout ça que ça se complique salement s’il s’agit de différence de « valeurs fondamentales » (et pas de « la politique actuelle des homme politiques de la télé », où là c’est moins grave).

    1. Le problème avec quelqu’un de très intelligent c’est qu’il va argumenter et avoir de vraies raisons d’avoir les opinions qu’il a. Peut-être que quelqu’un « d’un peu intelligent » serait suffisant.
      Ceci dit, je n’énonce pas des lois irréfutables, hein. Ne largue donc pas ton étalon de l’UMP à cause de moi.

    1. C’est le fameux tuning de droite, c’est ça? L’aristocratie de la customisation? Ceux qui pimpent des voitures de collec et roulent avec jusqu’à leur propriété du Ferret?
      Si c’est ce que je pense, effectivement, ils méritent un article…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s