Salut! Je m’appelle Nicolas S, je suis président et mon blog déchire grave

Alors je sais, ici, on est plus habitués à parler de Q/de féminisme/de confiture de fraises que de politique. Mais je vous rassure tout de suite, il ne s’agit pas de politique politicienne, ni des primaires socialistes, encore moins des élections cantonales (qui pourtant passionnent les foules), mais de ce qu’on pourrait appeler la politique 2.0.

Désormais, en effet, il ne suffit plus d’avoir une jolie cravate, du charisme, de marteler les idées fortes et d’avoir un think tank à la pointe : il faut aussi être geek, se montrer sur Facebook, Twitter, avoir son blog et son site en flash-player. Voire, pour les plus audacieux, tourner des clips vidéos trop LOL et xptdr.

Ainsi, Frédéric Lefebvre publie un livre intitulé Le Mieux est l’ami du bien ET une vidéo pour en faire la promo. Car qu’on se le dise, l’ancien porte-parole du gouvernement n’a rien à envier aux écrivains de la rive gauche, il a un attaché de presse qui surfe sur la vibe ; Beigbeder ou BHL peuvent retourner à leur café de Flore miteux car  l’Elysée, c’est THE place to be.

Frédéric Lefebvre est so fuckin’ smart.

Concentré mais souriant, Frédo tapote gaiement sur son clavier-rétro éclairé avant d’aller puiser l’inspiration chez Kissinger et Sarkozy, puis après un gros plan sur une guitare électrique rouge – parce qu’à l’UMP on est quand même super rock n’roll  – et un gros plan par 2 fois sur une affiche de Gainsbourg (j’ai failli m’évanouir), Frédo peut enfin commencer à écrire son chef d’oeuvre (pour l’instant, le titre et une citation de Clémenceau). Attention, il n’écrit pas sur Word comme vous et moi mais sur Mail – histoire d’envoyer directement la chose aux services de rewriting de la maison d’édition, ça ira plus vite.

Outre cette avalanche d’éléments prouvant que la palette de « incongru » à « grotesque » peut être très étendue,  des mots forts qui parlent aux Français défilent tout le long du clip : « propriétaire mondialisation identité vie écologie sécurité tranquillité » etc. Navrant? Oui mais rappelons que pour le secrétaire d’Etat, il y a quelques temps, le Web 2.0 c’était ça.

Dans le même temps, Nicolas Dupont-Aignan (ancien député UMP et actuel député « non-inscrit ») publie lui aussi un livre détonnant : L’euro, les banques et la mondialisation/l’Arnaque du siècle avec, là aussi, non pas une mais deux vidéos. Je vous préviens, ne serait-ce que pour le jeu d’acteurs, il FAUT regarder, c’est absolument tordant.

Je résume pour ceux qui n’ont pas le temps ou qui lisent depuis un open-space : N. D-A est face à un vilain banquier qui lui refuse un emprunt  » Mais vous n’y pensez pas! Tout l’argent est parti pour sauver l’euro et les banques! » Ouuuuhouuuu, font les voix-off. Tordant, j’vous dis.

Mais celle-là est encore mieux :

Nicolas va donc faire ses petites courses et arrive à la caisse. Là, il ne fait aucun doute que la caissière méritait une capture d’écran à elle toute seule (je précise qu’elle a aussi une casquette FMI):

C’est bien connu, les caissiers de supermarchés sont des suppôts du capitalisme et du libéralisme qui kiffent grave l’euro et l’OCDE.

Donc, quand Nicolas  sort un billet de 100 FRANCS pour payer (parce qu’en tant que député il est très au courant et s’est arrêté de vivre quelque part dans les années 90), la vilaine caissière lui répond « Ah non, Monsieur Dupont-Aignan, pas 100 francs, 100 euros! Avec l’euro, tout est 6 fois plus cher! » Ouuuuhouuu, font les voix-off.

Mais comment les services de com’ de mecs qui nous gouvernent (quand même) peuvent-ils se planter à ce point?

A bien y regarder, les politiques et la communication web, c’est pas gagné – quelles que soient les tendances.

  • Le site internet vintage

Pour certains, Internet est entré dans nos vies vers le début du millénaire et depuis, rien n’a changé. Il y a un nom de domaine, c’est déjà pas mal. On peut se connecter et aller boire deux ou trois cafés le temps que ça charge, il y a un petit côté 3615 dans chaque version du site, on écrit en comic sans Ms et les newsletters tombent immanquablement dans la boite à Spams (parce qu’elles s’intitulent « newletters », justement). Néanmoins, depuis que de jeunes militants ont fait remarquer que « dernière mise à jour le 25 octobre 2006 », c’est moyennement la classe, le service de presse a mis les bouchées doubles pour être dans le coup.

Résultat, c’est illisible. Il y en a partout, de toutes les couleurs, et avec le logo en 3 par 4, le reste passe au second plan. Dans l’ensemble, le graphisme fait un peu mal au crâne.

Tout le monde se souvient d’ailleurs du site catastrophique de Ségolène Royal, censé la porter aux nues :

Un fond d’écran par défaut version mégalo….beurk.

  • Le site bling-bling

A l’inverse, on essaie parfois d’être hype sur Internet comme à la vie, d’en jeter plein les mirettes sur son site comme chez Fauchon et de faire un site aussi branché qu’un pique-nique au Georges V.

Ainsi, Rachida Dati a choisi comme photo de profil facebook une photo en toute simplicité, où elle prend la pose d’une blogueuse mode (avec les genoux en dedans) et rentre dans une limousine – ou disons une voiture noire classouille aux vitres tentées. Tu vas où Rachida? Au parlement européen ou au Baron?

Ce qu’il y a de bien, c’est que Rachida est hype jusqu’au bout des ongles. Pour preuve, son site internet qui regorge d’icones bling-bling – micro doré, stylo doré, on ne se refuse rien.

  • Le site de djeunz

Pour d’autres, Internet = djeunz = parlons branchés = faisons comme les ados car l’électorat de plus de 30 piges, c’est bien connu, ne va sur internet que pour consulter la météo ou lire la presse en ligne.

Par exemple, Julien Dray (chargé de la jeunesse au conseil régional d’Île-de-France) a carrément ouvert un blog sur Skyrock où il se présente ainsi:  » Salut, je suis Julien Dray.(…)Moi j’ai 50 ans. J’ai des enfants qui sont adolescents et qui me racontent un peu, il y a des choses que je sais, mais aussi des choses que je ne sais pas. C’est pour ça que j’ai besoin de vous. » Disons que l’intention est bonne, mais SKYROCK? N’est ce pas un peu too much?

Au conseil régional d’Île-de-France toujours, on parle concerts et on se livre à des guéguerres sur Twitter comme si on avait 15 ans  :

Avec Jean-Paul, @Valérie Pécresse, elle prend cher.

  • Le site à la pointe

D’autres ont compris que 90% des Français sont équipés d’une ligne ADSL et par conséquent, le site internet est aussi important que le débat sur TF1 entre les deux tours de la présidentielle. On mise sur une approche lisse et branchée. Etre politique et être geek, ce n’est plus incompatible et c’est pas Daniel Cohn Bendit qui confondrait une souris avec un mulot.

A noter que le petit bonhomme au milieu de l’hémicycle (Dany himself) est en réalité un gif animé – ô joie. Chacun des carrés renvoie à une vidéo; le site est intéractif, bien foutu sans pour autant en mettre plein la vue. Je like, et Dany remporte la palme du site le mieux foutu du moment.

Au PS, on essaie aussi de se mettre à la portée de tous et de faire d’Internet un outil de propagande un vecteur de communication moderne et à la page.

Trop classe non? On peut télécharger le logo du PS pour ses courriers en jpeg ou png… Wahouuuu. Enfin, on se demande bien QUI peut utiliser l’en-tête du PS pour écrire aux impôts ou faire ses cartes de voeux, mais ça se prend au sérieux quoi.

Là, on va dire que j’ai gardé le meilleur pour la fin :

Non, non, vous ne rêvez pas. Bientôt, il vous sera possible d’acquérir les produits dérivés estampillés UMP comme ce magnifique caleçon bleu marine, gage de nuits d’amour folle avec un mec de droite. J’attends les strings et les cache-tétons avec impatience.

En attendant, on peut aussi se faire un petit ping-pong à la gloire de Roselyne :

Que peut-on en conclure?

Que la bonne formule n’a pas encore été  trouvée (le site des politiques est toujours moche, dans le meilleur des cas).

Qu’il y a une marge entre le site 90’s et le site sponsorisé par Paypal ou People.fr, et que cette marge reste à être exploitée.

Dans le même temps, Facebook et Twitter ce n’est pas franchement fait pour la politique politicienne, qui a bien du mal  à se frayer une voie jusque dans les surfs favoris des internautes. Par exemple, sur facebook, le groupe Mon lit, le matin, ne veut pas me laisser partir rassemble 2.135.000 fans – de quoi faire passer Nicolas Sarkozy et ses quelques 400 000 fans pour des clopinettes… D’autre part, l’évènement Pot pour le départ de Nicolas Sarkozy en mai 2012 rassemble presque 300 000 participants. Non, Internet, ce n’est pas fait pour les voies officielles des politiques, mais bien pour les détracteurs, le second degré en général.

Ca veut aussi dire que les sites pas sérieux et les blogs de M. Toutlemonde ont de beaux jours devant eux et ce n’est pas moi qui vais m’en plaindre.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s