« Finis donc tes Tucs, mordille-moi la nuque »

Vous avez remarqué vous aussi? Ca y est, c’est beau, c’est l’été. Certes, ça fait bien déjà deux mois qu’on sue dans nos robes bustier en liberty mais comme le confirme aujourd’hui Bison Futé, la fermeture de ma boulangerie et le sourire de DSK: cette fois, c’est vraiment l’été.

D’où le titre de cet article, petit haïku printanier qui, avec son air d’hymne à l’apéro coquin, me semble tout à fait de saison.

"Bois donc du rosé, que ma main sur tes seins, tranquille, je puisse poser"

Comment, pourquoi, qu’est-ce donc, why, warrum, et qui a bien pu googler une phrase aussi étrange? Et par quel mystère du vortex internet a-t-elle pu permettre d’atterrir sur ce blog?
Voilà qui reste un mystère complet.
Et qui le restera probablement pour toujours, rejoignant ainsi le panthéon des Grandes Questions Humaines Eternellement Sans Réponse Mais Entre-tuons-nous Tout De Même À Ce Propos On Verra Bien:

L’oeuf ou la poule?
Dieu existe-t-il?
Est-ce que sucer c’est tromper?
Le Worl Trade Center s’est-il vraiment effondré?
Pourquoi le Coca mélangé avec de la glace à la vanille provoque-t-il une réaction chimique aussi spectaculaire?(Hum? eh ben essaye)
Comment Maryvette a-t-elle pu ne pas gagner X-Factor?

La seule trace existante sur le web de ce petit haïku (hormis cet article bien sûr, qui dorénavant servira de référence à toute la population mondiale francophone qui souhaite se faire mordiller par un amateur de biscuit Lu) c’est cette signature électronique poétique d’un certain Leyn sur le forum LOVE METAL (qui contrairement à ce que vous pourriez penser n’est PAS un forum d’amoureux des carrosseries et de fers forgés, mais bien celui des fans du 5eme album du groupe finlandais HIM intitulé Lovemetal)(eh ouais. Faut sortir, les gars…)

« … et je serai ton bébé jaguar ». Cute, isn’t it?

Et sinon, le vrai problème avec les Tucs (oui, parlons des choses qui fâchent), c’est qu’il est très difficile de trouver un truc négatif à dire sur eux. Les tucs sont un truc sympa, quoi. Croustillant, salé pile comme il faut, bon support pour le tzatiki et, comme Google images vient de me l’apprendre, ils peuvent customiser une tartiflette pour un repas de Noël (yummy!)(pour un peu, je serais tentée de transformer cette superbe tartiflette en gif animé…)

Le Tuc où le seul mot au monde à ne donner AUNCUN résultat marrant sur Google image...

Et ainsi, soudain, à 23:36, je vous confesse un truc dingue: je n’ai rien à ajouter sur le sujet. Rien. A 415 mots, je n’ai rien de plus à dire . Où est donc passée la verve qui me permettait de rédiger 3000 mots désopilants sur le Trivial Pursuit? Ou quarante paragraphes sur un type ressemblant à Stephen Baldwin?

(oui je vous refile les archives. Ca occupera vos longues journées de travail estival)

Ma coloc me suggère en vrac de parler de l’égoïsme des Zommes, de raconter mon anecdote sur la vendeuse Zadig de Voltaire de la rue des Francs-Bourgeois (une bonne anecdote, c’est vrai), de comment je suis encore passée pour une pure connasse parisienne en argumentant que si l’herbe était mouillée au petit matin dans ce pré normand c’était à cause de l’arrosage automatique (que voulez-vous: pour moi, « rosé » c’est un vin, mais un phénomène météorologique) ou de dresser la liste des points communs entre Jean-François Copé et un dentiste queutard du Marais.

Mais c’est le 1er juillet, le mois à venir va m’être interminable (je vais devoir vivre en communauté avec des inconnus)(mon contrat stipule que je dois être sympathique à partir de 07:45 DU MATIN)(oui, lol)(au moins, la galère m’apportera-t-elle sans doute de bonnes phrases pour notes de blog à venir: je vais être un mois À LA CAMPAGNE)(lol again)

Donc, non, je ne débattrai sur rien ce soir.

Même pas sur cette image très polémique qui affirme que le TUC aurait en fait plus de zones d’ombre que ne le laisse présager son apparence mignonne et soufflée…

Et pour finir je lance deux appels:

1. Si vous avez récemment entendu de bonnes phrases qui selon vous mérite un article, notez-les-nous donc en commentaires, promis on les chouchoutera.

2. Vous saviez que vous pouviez dorénavant nous suivre et nous aimer sur Facebook? (oui, on est des putains de précurseuses) Avec en prime des contenus exclusifs drôlissimes et la fierté de nous aider, nous les Minus et Cortex du web, dans notre quête de pouvoir. Allez, hop, on clique.  (c’est l’été, vous n’avez rien de mieux à faire de toute façon)

"Tu veux faire quoi cette nuit, My Fair Lady? - Comme toutes les nuits, Emma: CONQUÉRIR LE MONDE"
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s