“Ca fera une bonne anecdote!”

Ca y est, le cap psychologique et embouteillé du 15 août est passé. Les moins branleurs d’entre nous rentrent dans leurs pénates et se remettent au boulot. Ce qui veut dire que pour les deux semaines à venir, toute discussion, au café entre amis, à la machine à café entre collègues, à la boulangerie avec la boulangère/le boulanger/leur fils qui a des problèmes de pannes sexuelles (pendant l’été, la petite amie du fils de mon boulanger a beaucoup papoté dans le quartier…), dans l’escalier avec la voisine-du-dessus, et globalement dans n’importe quel contexte où parler est une obligation morale, toute discussion, disais-je, ne sera qu’un interminable récit de vacances.

Orkut Commentaires - Spongebob

Immanquablement, je/vous/nous allons avoir droit à une description en temps réel d’une séance de parachute ascensionnel à Djerba, à un récit bien trop détaillé de la flore du Périgord qui est tellement verte c’est dingue, que tu vois ce qui est génial à Phuket c’est les massages, et en Espagne on a mangé des tapas hyper bons et puis tu sais, on mange pour trois fois rien à Cancun et les gens sont tellement accueillants à Barcelone! et les tomates! et la chaleur! Le Grau-du-Roi, tu vois, ça te reconnecte à mort avec les fondamentaux de l’existence, la grasse mat, la nature, les nappes provençales, les tomates cerises, le p’tit rosé, tout ça tout ça, tu vois? Ca apaise à mort, tu vois?

Une version sonore de nos laborieuses rédactions de 6ème, où on comblait fièrement quinze lignes de fautes d’orthographe pour narrer nos deux semaines avec papa et maman dans un F2 au Grau-du Roi (“et y avé du sable et aussi on a mangé une glasse et aussi y avait Lulu c’est notre chienne, elle est jantille mai un jour elle été plu la et Papa a di quelle été parti en vacanses au paradi des chien”). C’était la belle époque. On se réjouissait de piètres vacances répétitives, qu’on oubliait aussi vite qu’elles étaient passées.
Lire la suite « “Ca fera une bonne anecdote!” »

Publicités