« Alors, tu te sens toujours aussi imposteur? »

Chers (trois)  lecteurs,

Je reconnais que ça fait un temps certain que je ne vous ai pas éclairé sur les drames du monde contemporain et les turpitudes de ma propre existence. Je m’en excuse mais voilà: j’ai rencontré l’homme idéal, nous avons eu des jumeaux qui enchantent chaque seconde de mon quotidien. Et puis j’ai signé un CDI dans une entreprise juste et solidaire où je suis payée 20% de plus que tous mes collègues hommes juste parce que j’ai des gros seins. Alors bon, j’ai bien entendu vaguement de loin (depuis mon jacuzzi) qu’il y avait, de ci de là quelques menus détails pas tout à fait roses pour le reste de l’humanité – (= John m’a raconté, en me resservant un verre de Bourgogne Alligoté l’autre soir, des histoires d’attentats ou que-sais-je comment on nomme tout ce marasme « Come on darling please! (John est californien) I’m so tired- Je n’ai pas la force d’écouter cela! Et franchement: qu’est-ce que ça peut bien me foutre? »)

Bon sérieusement pas d’inquiétude: ma vie professionnelle est toujours un vaste WTF. Ma vie sentimentale un distrayant chaos. Et je n’ai même plus d’appart. On a tout ce qui faut pour faire des articles d’autodérision à gogo et l’actualité a le bon goût de nous offrir d’inépuisables sujets de colères. A l’instant même j’entends « 3 millions et demi de chômeurs. Manuel Valls déclare qu’il sera difficile de créer des emplois tant que la France n’aura pas une croissance de 1,5%. »

Face à tant de bêtise, je tiens à dédier cet article aux êtres faibles, merveilleux, poétiques, mais qui n’ont malheureusement aucun accès aux mass-media pour se faire connaître, j’ai nommé: les dragons de mer.

Dragon_de_mer-Phyllopteryx_taeniolatus

Voilà pour la beauté.
Lire la suite « « Alors, tu te sens toujours aussi imposteur? » »

Publicités

« Il faudrait faire la grève du monde ! « 

Je crois qu’il est temps que je fasse ici mon coming out professionnel: chers lecteurs/lectrices voilà… je suis intermittente du spectacle.

202-anarchopanda-02

Ce qui n’est pas un métier rappelons-le. Mais officiellement, donc, aux yeux de l’Etat je suis chômeuse. Non seulement chômeuse, mais de cette particulière sale niche de nantis profiteurs qui ne foutent rien à part, genre pisser sur scène à Avignon en hurlant des textes en flamand. J’ai écrit ce blog sans jamais dire ce que je faisais dans la vie (hormis me ridiculiser dans diverses situations). Sans doute que c’était parce que j’aimais bien que cet espace virtuel soit non seulement anonyme mais aussi distancié de ma fort prenante vie professionnelle.
Lire la suite « « Il faudrait faire la grève du monde ! « « 

« Il est terriblement humain »

Conséquence de cet été précoce qui donne envie de déserter la grand-ville?
Effet collatéral de la révolution tunisienne qui a fait découvrir que ce pays n’était pas qu’un Pacha Club géant low cost?
Besoin de retour à nos racines franco-française face à un monde mondialisé et trop rapide?
Crise de nostalgie monarchiste parce que là, au moins, on était peinard sur le droit de cuissage?
Ou lointaine conséquence de la crise des sub-primes qui a fait tant augmenter le prix du pack de yaourt bio?

Je ne sais, mais en tout cas, c’est sûr: la destination de vacances tendance du moment c’est… les châteaux de la Loire!

(pourquoi les monuments historiques échapperaient-ils au gif animé, je vous le demande!?)

Moi je croyais qu’en étant France-métropolitain on n’y mettait les pieds qu’à 8 ans (quand nos parents se sentaient subitement en devoir de réviser l’Histoire de France  en nous prenant en photo devant l’armoire Louis XVI de Catherine de Médicis) ou à 42 ans (quand on se sentirait obligé de prendre en photo notre enfant de 8 ans ailleurs que devant la télé), voire à 82 (parce qu’alors on ne les aurait pas vus depuis 40 ans)(ce qui est idiot, hein, vu qu’un châtal de la Loire ça ne change pas des masses d’une année sur l’autre), eh bien je me suis fourvoyée.

Chenonceau est bien la place-to-be (free) du moment.

Mais la semaine dernière: drame chez le trentenaire-parisien-cool qui se tapait sa petite excursion bucolico-provinciale: Chambord était en grève !!!
Lire la suite « « Il est terriblement humain » »